jeudi 8 avril 2010

DANS QUATRE SIECLES, LE JOURNAL PAPIER NOUS LIBERERA D'INTERNET

Aspenia: Etes-vous d'accord avec les prévisions sur la presse écrite ? D'ici quelques décennies, les journaux papiers n'existeront plus et seront remplacés par des produits numériques ? Pour Bill Gates, ils tiendront encore 50 ans, pas plus.

Walter Isaacson (ex CNN e Times) : Moi je dirais qu'ils dureront plus que ça.La presse papier non seulement durera encore cinquante ans mais finira par prévaloir sur les autres formes de presse. Imaginons que ces quatre derniers siècles, nous avions reçu toutes les informations en format numérique sur l'écran de l'ordinateur? Un beau jour, arrive un nouveau Gutemberg et il invente un système pour mettre ces informations et ces images sur papier, pour les transformer en une espèce de journal à lâcher sur le pas de la porte et à lire tranquillement sur la véranda ou dans le bus. Notre réaction serait: quelle idée splendide ! Finalement nous pourrions feuilleter le journal à la recherche des choses qui nous intéressent vraiment. Et, notre conclusion serait: cette nouvelle technologie de la presse papier est tellement pratique qu'elle pourrait un jour ou l'autre nous libérer d'internet.  

Aspenia n]33 2006, Italia


traduit par moi-même de la version suivante:

Aspenia: siete d'accordo con la previsione di molti ? Tra qualche decennio i giornalidi carta non esisterano piu e saranno sostituiti da prodotti electronici ?. per Bill Gates dureranno ancora 50 anni circa ma non di piu.
Walter Isaacson (ex cnn e times) : Direi di piu. La stampa non solo durera altri cinquant'anni ma finira per prevalere. Prevarra. facciamo finta che per gli ultimi quattro secoli avessimo ricevutto tutte le informazioni in formato eletronico sugli schermi del computer. Un bel giorno arriva un nuovo Gutemberg e inventa un modo per mettere quelle informazioni e quelle immagini su carta, per tranformarle in una specie di giornale da lasciare sulla porta di csa e da leggere con calma sulla veranda o nel bus. la nostra reazione sarebe: splendida idea ! Finalmente possiamo sfogliare la cartaalla ricerca delle cose che ci interrassano davvero. E la nostra conclusione sarebbe: questa nuova tecnologia della carta stampata e cosi comoda e pratica che potrebbe un giorno o l'altro liberarci da internet.
Aspenia n]33 2006

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire